Diarrhées du cheval - Maladies Symptômes chevaux

Diarrhées du cheval – Maladies Symptômes chevaux

Quelles sont les maladies des chevaux ?

Quelles sont les maladies des chevaux ?

Rhinopneumonie, l’épidémie mortelle affectant le milieu équin. Lors d’une compétition internationale en Espagne, des centaines de chevaux sont rentrés dans leur pays avec des symptômes inquiétants de rhinopneumonie. Les compétitions ont été suspendues dans toute l’Europe.

Quel traitement pour traiter la leptospirose chez le cheval ? Votre cheval se verra d’abord prescrire un antibiotique actif sur les spirochètes, ainsi qu’un traitement des symptômes de sa maladie. Le choix du vétérinaire sera basé sur la forme et l’emplacement de la maladie, qui dépend de l’animal individuel.

Cheval malade : des symptômes qui doivent alerter

  • Mon cheval malade ne bouge pas comme d’habitude, j’ai l’impression qu’il boite.
  • Mon cheval malade a du mal à respirer.
  • Mon cheval malade est apathique.
  • Mon cheval malade montre un comportement inhabituellement agité et semble souffrir.

Le kit de pansage pour mon cheval

  • un thermomètre ;
  • compresses de coton et stérilisées;
  • solutions antiseptiques, savons et onguents;
  • une pommade protectrice et cicatrisante adaptée au traitement des fissures ;
  • rasoirs jetables pour raser les poils sur et autour d’une plaie;
  • rubans adhésifs ou non;

Comment les chevaux attrape la colique ?

Comment les chevaux attrape la colique ?

Comment reconnaître les coliques ? Un cheval qui montre une dépression, ment plus que d’habitude, refuse de manger, regarde sur le côté, se gratte, roule violemment et/ou à plusieurs reprises, montre des signes couramment évocateurs de coliques.

Les coliques sont un signe de douleurs abdominales : le cheval regarde sur le côté, transpire abondamment, se couche, se recroqueville ou se lève (similaire à celui adopté pour uriner, ce qui est souvent source de confusion) pour soulager la douleur.

A lire aussi :   Bouchon oesophagien - Maladies Symptômes chevaux

6 bons réflexes pour éviter les coliques chez les chevaux

  • Réflexe n°1 : Offrez suffisamment de fourrage à votre cheval.
  • Réflexion #2 – Répartir correctement la nourriture.
  • Réflexe #3 – Surveillez votre cheval pour les changements soudains.
  • Réflexe n°4 : assurez-vous de faire des sorties quotidiennes.
  • Réflexe n°5 : garder les dents.
  • Réflexion # 6 – Éliminez les vers.

Dans le cas des coliques intestinales, les raisons peuvent être multiples : gastro-entérite mais aussi stress, alimentation trop riche, intolérance alimentaire, etc.

Comment éviter les coliques chez les chevaux ?

Impaction : surcharge alimentaire du côlon. Trop de nourriture sèche s’accumule, formant un bouchon. C’est l’une des coliques les plus fréquentes chez les chevaux. Elle est généralement bien traitée avec l’administration de laxatifs et d’analgésiques.

Vous pouvez utiliser une muselière anti-colique qui vous empêchera de manger et de boire. Laissez votre cheval marcher, cela peut le distraire et soulager la douleur. À votre arrivée, votre vétérinaire établira un diagnostic basé sur les symptômes et déterminera le traitement (injection de colifuge).

Les coliques sont un signe de douleurs abdominales : le cheval regarde sur le côté, transpire abondamment, se couche, se recroqueville ou se lève (similaire à celui adopté pour uriner, ce qui est souvent source de confusion) pour soulager la douleur.

Dans le cas des coliques intestinales, les raisons peuvent être multiples : gastro-entérite mais aussi stress, alimentation trop riche, intolérance alimentaire, etc.

Comment soigner un cheval qui a des coliques ?

Comment reconnaître les coliques ? Un cheval qui montre une dépression, ment plus que d’habitude, refuse de manger, regarde sur le côté, se gratte, roule violemment et/ou à plusieurs reprises, montre des signes couramment évocateurs de coliques.

A lire aussi :   Parasites (vermifuge) - Maladies Symptômes chevaux

6 bons réflexes pour éviter les coliques chez les chevaux

  • Réflexe n°1 : Offrez suffisamment de fourrage à votre cheval.
  • Réflexion #2 – Répartir correctement la nourriture.
  • Réflexe #3 – Surveillez votre cheval pour les changements soudains.
  • Réflexe n°4 : assurez-vous de faire des sorties quotidiennes.
  • Réflexe n°5 : garder les dents.
  • Réflexion # 6 – Éliminez les vers.

La plupart des coliques chez les chevaux sont liées à des problèmes digestifs. Beaucoup moins fréquemment, les douleurs peuvent provenir du système urinaire (vésicule ou calculs rénaux) ou du système reproducteur (torsion utérine chez les juments gravides).

Impaction : surcharge alimentaire du côlon. Trop de nourriture sèche s’accumule, formant un bouchon. C’est l’une des coliques les plus fréquentes chez les chevaux. Elle est généralement bien traitée avec l’administration de laxatifs et d’analgésiques.

Confidentialite - Conditions generales - Contact - Publicites - Plan du site - Sitemap