Comment dresser un chien récalcitrant : le top 5 des races les moins obéissantes

Le choix d’un chien peut avoir un impact prépondérant sur votre capacité à facilement le dresser. Les familles qui possèdent des chiens ayant des motifs récalcitrants au dressage peuvent trouver frustrant et compliqué l’apprentissage des ordres classiques. Dans cet article, nous allons examiner les caractéristiques caractéristiques de cinq races de chiots, qui sont réputés pour leur difficulté à être dressés. Nous examinerons également quelques techniques de dressage génériques qui peuvent vous aider à obtenir les meilleurs résultats possibles avec un animal récalcitrant.

Fondement du dressage des chiens

Le dressage canine est aujourd’hui une profession en pleine expansion qui peut aider les propriétaires de chiens à obtenir des résultats à la hauteur de leurs attentes, même si leur chien est récalcitrant à l’obéissance. Qu’il s’agisse de comportements problématiques ou simplement d’un entraînement à des exercices simples tels que le rappel, le dressage est un processus qui doit être abordé avec subtilité. Une bonne formation canine repose principalement sur la création d’un sentiment d’appartenance sûre pour l’animal et le propriétaire, dans lequel les récompenses et les punitions sont utilisées pour encourager ou dissuader certains comportements.

Les comportementalistes pour chiens utilisent souvent des méthodes telles que la théorie de l’apprentissage positif pour enseigner aux animaux les bons comportements à adopter, ainsi que la théorie des renforcements secondaires pour offrir des récompenses aux chiens qui effectuent des tâches ou exécutent des ordres. Au-delà des techniques d’enseignement, les propriétaires et les experts spécialisés dans la formation canine sont d’avis que la responsabilisation, l’engagement et la motivation de la part du propriétaire sont tout aussi importants lorsqu’il s’agit d’assurer à un animal une formation effective.

Recherches populaires

Les 5 chiens les moins obéissants à la formation

De nombreux propriétaires s’attendent à ce que leurs chiens apprendent rapidement et facilement à obéir à toutes les commandes qu’ils leur donnent. Cependant, il faut également prendre en compte le type de race de chien lorsqu’ils envisagent d’avoir un animal de compagnie, car certaines races se révèlent plus difficiles à dresser que d’autres. Les chiens peuvent être classés selon leur capacité à apprendre rapidement et à recevoir des ordres rapidement. Cela peut être fait en s’appuyant sur des recherches menées sur le terrain, des rapports et des données empiriques. En fonction des critères déterminés, nous considérons que le top 5 des races de chiens les plus difficiles à dresser est le suivant :

RaceNiveau d’obéissance
ChihuahuaFaible
BeagleFaible
Chien-Loup TchécoslovaqueFaible
Bulldog françaisMoyen
Schnauzer moyenMoyen

Chihuahua : Ce petit chien est connu pour être très indépendant et téméraire, ce qui peut le rendre combatif plutôt que coopératif. Dans la plupart des cas, il est impossible de les dresser avec des techniques conventionnelles, car ils aiment bien faire ce qu’ils veulent et entrent facilement en conflit avec des ordres plus stricts. Une formation basée sur la douceur, l’amour et la patience est donc la meilleure manière d’entraîner cette race.

Beagle : Ce beau chien de travail de chasse à l’aspect ludique et ludique peut être très récalcitrant à l’obéissance s’il est laissé à lui-même. Les Beagles sont désireux de s’amuser et n’ont pas beaucoup de temps à consacrer au dressage. Ils sont facilement distraits et éprouvent également des difficultés à surmonter leur énergie et leur curiosité naturelles. Des séances de formation courtes et régulières s’avèrent donc très bénéfiques pour cette race.

Chien-Loup Tchécoslovaque : Bien qu’ils soient reconnus pour être intelligents, loyaux et protecteurs, les chiens-loups tchécoslovaques souffrent parfois de troubles de l’attention partagée et d’un manque de capacité à comprendre et à exécuter certaines commandes avec précision. Les propriétaires doivent s’attendre à des sessions de dressage répétitives et à des séances plus longues que celles nécessaires pour d’autres races. La patience et la persévérance sont essentielles pour réussir à dresser un chien-loup tchèque.

Bulldog français : Les Bulldogs français on un caractère calme et solide qui peut souvent être mal interprété. Bien qu’ils soient très intelligents, ils peuvent parfois brouiller les règles et les instructions. Le dressagé d’un Bulldog peut être plus difficile que celui d’une autre race, ce qui le rend adapté à des propriétaires qui ont déjà l’expérience de dressage des chiens.

Schnauzer moyen : Les Schnauzers moyens sont connus pour leurs manteaux longs qui bourrent et leur forte volonté. Bien qu’il s’agisse d’un chien très doux et très intelligent, il ne sera pas obéissant tout de suite. Les propriétaires doivent donc s’attendre à un apprentissage plus lent et à une lutte constante contre cette race indépendante. Les techniques de dressage classiques, telles que les récompenses et les punitions, ne semblent pas être très efficaces pour dresser les Schnauzers, il faudra donc sans doute plus de patience, de détermination et d’ingéniosité pour obtenir les meilleurs résultats.

Comment dresser les chiens les plus difficiles ?

Comment dresser les chiens les plus difficiles ?

La formation canine nécessite une bonne mentalité et de solides techniques pour obtenir les meilleurs résultats. Les propriétaires qui possèdent des chiens récalcitrants peuvent découvrir qu’ils doivent s’adapter et se conformer à une routine différente de celle utilisée pour les chiens plus faciles à dresser. Voici quelques-unes des méthodes génériques qui peuvent vous aider à dresser un chien plus obstiné et les préparer aux commandes :

Renforcer la sociabilité tôt : Si vous prévoyez d’adopter un chien récalcitrant, la première étape est de faciliter l’introduction de l’animal à ses congénères à un âge précoce. Vous pouvez le socialiser dans un environnement contrôlé, en le menant à des promenades dans des quartiers calmes et en l’emmenant à des clubs et des parcs pour chiens pendant des périodes courtes.

Donner une orientation positive : Toutes les races de chien peuvent bénéficier d’une formation positive, mais elle est particulièrement importante pour les chiens les plus difficiles à dresser. Les techniques de la théorie de l’apprentissage positif paient leurs dividendes lorsqu’il s’agit d’enraciner des comportements spécifiques que vous souhaitez encourager chez votre animal. Cela peut consister en des encouragements supplémentaires tels que des friandises ou des jouets.

Établir des limites : Les séances de formation plus longues et plus régulières peuvent aider votre animal à prendre l’habitude de suivre des ordres spécifiques. Des conséquences rapides et répétitives peuvent être nécessaires pour leurs apprendre par coeur les commandes simples, mais il faut éviter les punitions et maintenir une attitude à la fois indulgente et autoritaire. Vous devez également vous assurer de bien respecter votre message et de leur donner des conséquences appropriées pour leur apprendre ce qui est accepté et ce qui ne l’est pas.

Récompenser le comportement : Les chiens sont généralement plus motivés par des récompenses qu’une punition. Les propriétaires qui souhaitent dresser un animal récalcitrant devraient donc mettre l’accent sur les moments où l’animal émet des signes encourageants plutôt que sur les mauvaises performances. Lorsque votre chien obéit à une commande ou réaliser une performance attendue, n’hésitez pas à leur donner une récompense tangible, qui peut s’agir d’un bonbon, d’un régal Fraize et du chien, d’un jouet interactif ou d’une récompense plus subtile, comme un câlin ou des mots de réconfort.

Viser la cohérence : Comme avec toute méthode d’entraînement, la cohérence est la clé pour avoir un chien bien dressé et discipliné. Il est important que tous les membres de la famille respectent et maintiennent les mêmes règles et procédures pour le chien, car il peut être facilement distrait de toutes les sources et finir par confondre les ordres et les procédures.

En résumé

En dépit de leur difficulté à obéir, les chiens sont des animaux relatifs intelligents qui peuvent être dressés pour obéir aux ordres et adopter des comportements qui répondent aux attentes des propriétaires. Il est important de choisir un chien de race qui répondra facilement à la formation et peut s’adapter aux exigences particulières des propriétaires. Une foule de races, y compris les Chihuahuas, les Beagles, les Chiens-Loup Tchécoslovaques, les Bulldogs et les Schnauzers, sont réputés pour leur difficulté à être dressés et nécessitent une abord plus subtil.

Acquérir de solides techniques de dressage canine et maintenir une perspective positive est essentiel pour garantir que votre animal réussisse à obéir aux ordres rapidement et à facilement. Toutefois, vous devez également vous souvenir que la majorité des chiens ont également des caractéristiques uniques qui doivent être prises en compte lors de leur entraînement. Avec une patience et une cohérence continues, vous serez en mesure de réussir à dresser un animal plus discipliné, même si vous êtes confronté à un chien récalcitrant.

Lorsque vous adoptez un animal, recherchez une clinique vétérinaire compétente et demandez conseil auprès de professionnels agréés, vous serez peut-être en mesure d’obtenir des conseils personnalisés sur la race et les méthodes de dressage vous conviennent le mieux, garantissant que votre animal obtienne les résultats de dressage les plus satisfaisants.

Article similaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *